Présentation

Il y a maintenant 90 ans, le premier représentant non-humain de la lignée humaine fut découvert à Taung, en Afrique du Sud, montrant que tout comme l’avait prédit Darwin, le genre Homo a émergé en Afrique. Depuis lors, à la suite de la découverte du “premier Homme” dans les Gorges d’Olduvai en Tanzanie, dans les années 1960, le registre humain fossile africain, couvrant pratiquement les derniers 2.5 millions d’années, a augmenté de manière considérable, non seulement en nombre d’échantillons, mais aussi en termes de qualité de préservation des assemblages paléontologiques et culturels, de diversité anatomique, de variation morpho-dimensionnelle, de représentation du sexe et de l’âge individuel des restes fossiles, et de résolution dans les reconstructions géochronologiques, paléoenvironnementales, paléoécologiques et des contextes techno-culturels.

Dans son ensemble, cet héritage unique représente aujourd’hui le témoignage le plus convainquant concernant le rythme et les modalités de l’évolution bio-culturelle humaine. Cependant, un certain nombre de questions non résolues concernant les attributions taxinomiques et les relations phylogénétiques au sein de notre genre subsistent et sont toujours importantes en paléoanthropologie. Avec les principales interrogations sur l’origine et les ancêtres directs plus probables du genre Homo, d’autres questions fondamentales actuellement débattues concernent le nombre d’espèces ayant (co)existé au cours du Pléistocène inférieur; la radiation adaptative ancestrale du genre Homo soumise à l’influence de l’augmentation des fluctuations des conditions climatiques et environnementales; l’origine et l’évolution de la technologie, le statut taxinomique des “habilinés”; les relations de H. erectus/ergaster africain avec les “habilinés”, d’un côté, et avec le taxon représentant un lien évolutif vers H. sapiens, i.e. H. heidelbergensis/rhodesiensis, d’un autre côté; l’émergence et l’expansion des humains modernes.

Ces quelques points, et bien d’autres sujets scientifiques liés seront discutés les 26-27 Septembre 2014 à Toulouse, France, au symposium Le Registre Fossile Humain Africain (voir Programme). Cet évènement public exceptionnel, ouvert aux chercheurs et aux étudiants en paléoanthropologie et préhistoire ainsi qu’à une audience non professionnelle, comprendra treize interventions effectuées par d’éminents spécialistes discutant sur les origines humaines, les traits d’histoire de vie, l’alimentation et le comportement des premiers représentants du genre Homo, les modalités chrono-régionales de l’évolution humaine au cours du Pléistocène en Afrique, et l’émergence de la variation génotypique, phénotypique et techno-culturelle de notre propre genre et espèce.

La liste des intervenants inclut (par ordre alphabétique):

T.E. Cerling (Salt Lake City)

Thure E Cerling Department of Biology & Department of Geology and Geophysics, University of Utah, Salt Lake City, USA

Thure E. Cerling
Department of Biology & Department of Geology and Geophysics, University of Utah, Salt Lake City, USA

R.J. Clarke (Johannesburg)

Ronald J. Clarke Evolutionary Studies Institute, University of the Witwatersrand, Johannesburg, South Africa

Ronald J. Clarke
Evolutionary Studies Institute, University of the Witwatersrand, Johannesburg, South Africa

C.M. Dean (London)

Christopher M. Dean Department of Cell and Developmental Biology, University College London, London, UK

Christopher M. Dean
Department of Cell and Developmental Biology, University College London, London, UK

F. d’Errico (Bordeaux)

Francesco d'Errico CNRS, UMR 5199 PACEA, Université de Bordeaux, Talence, France

Francesco d’Errico
CNRS, UMR 5199 PACEA, Université de Bordeaux, Talence, France

F.E. Grine (Stony Brook)

Frederick E. Grine Department of Anthropology, Stony Brook University, Stony Brook, USA

Frederick E. Grine
Department of Anthropology, Stony Brook University, Stony Brook, USA

S. Harmand-Lewis (Stony Brook & Nanterre)

Turkana Basin Institute, Stony Brook University, Stony Brook, USA & CNRS, UMR 7055 Préhistoire et Technologie, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Nanterre, France

Turkana Basin Institute, Stony Brook University, Stony Brook, USA & CNRS, UMR 7055 Préhistoire et Technologie, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Nanterre, France

J. Hawks (Madison)

John Hawks Department of Anthropology, University of Wisconsin, Madison, USA

John Hawks
Department of Anthropology, University of Wisconsin, Madison, USA

J.-J. Hublin (Leipzig)

Jean-Jacques Hublin Department of Human Evolution, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig, Germany

Jean-Jacques Hublin
Department of Human Evolution, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig, Germany

W.H. Kimbel (Tempe)

William H. Kimbel Institute of Human Origins, School of Human Evolution and Social Change, Arizona State University, Tempe, USA

William H. Kimbel
Institute of Human Origins, School of Human Evolution and Social Change, Arizona State University, Tempe, USA

M.G. Leakey (Nairobi & Stony Brook)

Meave G. Leakey Turkana Basin Institute, Nairobi, Kenya & Department of Anthropology, Stony Brook University, Stony Brook, USA

Meave G. Leakey
Turkana Basin Institute, Nairobi, Kenya & Department of Anthropology, Stony Brook University, Stony Brook, USA

F. Spoor (London & Leipzig)

Fred Spoor Department of Human Evolution, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig, Germany & Department of Cell and Developmental Biology, University College London, UK

Fred Spoor
Department of Human Evolution, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig, Germany & Department of Cell and Developmental Biology, University College London, UK

C.B. Stringer (London)

Christopher B. Stringer Department of Palaeontology, The Natural History Museum, London, UK

Christopher B. Stringer
Department of Palaeontology, The Natural History Museum, London, UK

B.A. Wood (Washington)

Bernard A. Wood Center for the Advanced Study of Hominid Paleobiology, Department of Anthropology, The George Washington University, Washington D.C., USA

Bernard A. Wood
Center for the Advanced Study of Hominid Paleobiology, Department of Anthropology, The George Washington University, Washington D.C., USA

Un événement clé du symposium sera la cérémonie de remise de prix au Muséum d’histoire naturelle de Toulouse en l’honneur de M.G. Leakey (Nairobi & Stony Brook) et son intervention publique sur Le travail de recherche sur le terrain en Afrique, une perspective historique.

Conférences plénières

Le symposium commence le vendredi 26 Septembre 2014 à la Salle du Sénéchal de Toulouse (17 rue de Rémusat; voir le lien Arrivée du site web), à 8h00 (inscriptions); les conférences plénières auront lieu à partir de 9h00. Le samedi, les conférences plénières commenceront à 10h30 (voir programme détaillé).

Séance posters

Les résultats des recherches paléoanthropologiques en cours portant sur le registre fossile africain seront présentés lors de la séance posters qui aura lieu le samedi 27 Septembre, de 8h30 à 10h30.

Nous espérons sincèrement que cet événement scientifique vous intéressera. Nous sommes impatients de vous accueillir à Toulouse !

Les Organisateurs Scientifiques